La gastronomie marocaine avec sa grande diversité de plats est considérée comme l’une des plus riches et originales au monde. Cela résulte d’une multitude d’influences et bien sûr du savoir-faire des Marocains lorsqu’ils mélangent les épices et associent les sucrées et les salées. Dans cet article, vous verrez quatre plats marocains qui vont vous donner l’eau à la bouche.

 Le couscous

Parmi la très grande diversité de plats qu’il y a au Maroc, il est impossible de ne pas citer le couscous. C’est un plat issu de la cuisine berbère et l’un des plats typiquement marocains. Il est traditionnellement servi le vendredi, au déjeuner, après la prière de midi « ṣalāt alẓuhr ». Aujourd’hui, il fait partie des plats de tous les jours et on le déguste même lors des jours de fête. Le couscous est composé d’un mélange de viande (de bœuf, de mouton ou parfois de poulet), de légumes, de légumineuses et de semoule de blé dur (l’ingrédient principal) cuite à la vapeur. Toutefois, les recettes de couscous sont très nombreuses.

La soupe harira

La harira, c’est la soupe traditionnelle marocaine par excellence. Avec la soupe chorba, elle est préparée habituellement au cours de la période de jeûne du Ramadan. Après une journée de jeûne, au coucher du soleil, cette soupe est vraiment réconfortante et nutritive et permet d’attendre le vrai dîner qui se déroule plus tard dans la nuit. La harira est composée de tomates, d’oignons, de viande, de lentilles et de pois chiches. On la sert accompagnée d’œufs durs, de crêpes chaudes imbibées de beurre fondu et de miel, ou encore de la pâtisserie marocaine chebakia. Vous aussi, il faut absolument que vous goûtiez à cette soupe marocaine au cours d’un séjour que vous pouvez organiser avec Prestige voyages Afrique.

Le zaalouk

Il s’agit là d’un accompagnement ou d’un apéritif. Cette recette est assurément compatible avec les régimes alimentaires stricts suivants : vegan, végétarien, sans gluten, sans produits laitiers. Le zaalouk est à base d’aubergines grillées ou frites. Elles sont ensuite écrasées en purée et cuites avec du concentré de tomate, des tomates coupées en petits dés, des gousses d’ail écrasées, du persil, de la coriandre ciselée, du jus de citron et de la harissa. Pour votre information, la harissa est une purée de piments rouges et d’épices. Le zaalouk est servi généralement sur les tables marocaines avec du pain ou pour accompagner les grillades par exemple. Vous pourrez le manger chaud ou froid, selon vos préférences. Il paraît même que c’est encore meilleur le lendemain.

Le tajine de kefta de sardines

Pour terminer en beauté, ne manquez pas de gouter le tajine de kefta de sardines. Tout d’abord, sachez que le tajine tient une place particulière dans la cuisine marocaine. Il existe des centaines recettes de tajine. Cependant, le tajine désigne aussi l’ustensile de cuisson en terre cuite surmonté d’un couvercle conique. Concernant le tajine de kefta de sardines, il s’agit de boulettes de sardines à la sauce tomate cuites à l’étouffée dans le plat de tajine. Avant d’être formées en boulettes, les sardines sont mixées avec du riz cuit, de l’huile d’olive, de l’oignon, de l’ail et des herbes ciselés. Pour plus de couleurs et de goût, on y ajoute des poivrons coupés (vert, jaune et rouge), du citron coupé en quartiers ou des pommes de terre. Sans oublier les épices qui sont la touche indispensable pour donner du goût à une préparation de tajine.

Laisser un commentaire